Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le plumot

.

27 Novembre 2006 , Rédigé par lilith Publié dans #Pouet poête....

L’automne glisse sur les chemins. Le temps, doucement s’évade des rameaux fatigués. Le vent s’est apaisé. Les nuages ont délaissé l’horizon devenu clair. Je reste là, immobile. L’année bientôt sera consommée. Ces dernières journées ensoleillées m’ont fait oublier les tracas du quotidien. Comme il me plairait d’arrêter le sablier. Comme il me plairait de rester là, sur ce muret de galets écorchés, à contempler les braises rougeoyantes des frondaisons bientôt dénudées. J’aspire à la paix. J’espère ardemment le répit.


 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Ce calme-là, c'est déja les prémisses de la paix, non ?
Répondre
L
oui.... surement...
B
salut<br /> un bien joli texte <br /> bonne journée
Répondre
M
Le calme c'est avant ou après la tempete ??? beau texte en verité...
Répondre