Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le plumot

Silence

1 Septembre 2006 , Rédigé par lilith - Pfffft Publié dans #Nouvelles...glurps

 

Mais qu’est-ce que je fous là ?

Qu’est-ce que je vais dire ? je n’ai plus d’idées, pourtant, quand j’ai pris la décision de venir ici, j’en avais… ça me semblait une bonne solution. J’en ai discuté, tous, ils m’ont dit : t’as raison, tu verras ça va t’aider à faire le tri et à poser les choses. C’est ça, ouais... mais là d’un coup, je doute…

C’est du luxe, moi, je dis, c’est du luxe pour nantis. Mais qu’est-ce que je fous là ? Putain… qu’est-ce que je vais dire ?

Qu’est-ce qu’elle est moche, cette salle d’attente, j’ai l’impression d’être chez ma tante Hortense, quel kitch ! et puis la seule lecture… des « Géo » de 75, tu parles d’un truc, j’étais même pas né ! Ça doit être un dinosaure ce mec. Psffff, quel merdier… mais qu’est-ce que je fous là ? Bon…, il faut que je retrouve mes idées. Bordel, hier, pourtant je savais, c’était clair.

Penser me fait mal à la tête… J’ai l’impression d’avoir une brume épaisse et compacte qui m’étouffe les neurones, un peu comme quand je devais bosser les maths, au lycée : paralysie du cerveau !

Bon… Je récapitule, pourquoi je viens ? Ben… je sais plus… meeerdeee !!!

Bon, ma vie… Ouais… Elle est bien merdique… ma vie. C’est le merdier, et alors ? Pourquoi ? J’ai pas choisi, moi, je veux qu’on me foute la paix… et systématiquement je me trouve embringué dans des trucs compliqués, moi, je veux être peinard. Raté… Putain quatre mômes, et dire que je ne voulais pas d’enfants ! Quatre gonzesses, quatre mômes … Putain, j’ai rien demandé moi ! Bon, c’est sûr… J’ai pas vraiment dit non…mais j’ai pas dit oui, non plus ! Oui, non, oui, non…Et puis ça fait chier de décider, toujours. Et puis choisir…c’est abdiquer d’abord !

Pssffff, ça fait chier tout ça. Choisir. De toute façon, moi, j’ai jamais pu, alors…

Quand même, quand j’y pense…j’étais bien peinard, chez mes parents, le petit dernier comme ils disaient… La route était tracée, pas de combats, les parents rodés, allégés des principes usés par les aînés. La conversation… pas nécessaire, on parlait pour moi, même les fringues : elles étaient « pré-formées » par mes frères ! Tiens... je serais peut-être devenu pédé si j’avais eu des sœurs ! Et du coup pas de mioches !… presque un regret… bof, non faut pas exagérer… rien que d’y penser, j’ai mal au cul !

Bon qu’est-ce que je vais lui dire, moi, parce qu’au fond je suis pas si mal que ça, quand même !… Tiens, je pense à ma mère…à l’air extatique qu’elle avait, quand elle avait des bébés dans les bras. Alors ça, je m’en souviendrai toujours. J’étais môme pourtant… C’était fou, j’avais l’impression qu’elle prenait ses forces au contact de ces nourrissons, c’était hallucinant, elle irradiait et moi je la regardais avec des yeux ronds…. Quand je pense que j’avais du lui faire cet effet là, un jour, c’est con, je ne m’en souviens plus. Et puis moi, ça me fais rien, ça gigote, ça hurle, ça bouffe et ça chie, voilà, moi je vois que ça ! Putain, pourtant les mères, elles l’ont toute cet air là. Moi je comprends pas. Quand j’y pense… Hein ! même quand je les fais jouir, ça n’atteint pas le dixième de ce qu’elles expriment avec un moufflet dans les bras.

Bon qu’est-ce que je vais trouver de sérieux à lui dire dans tout ça ? parce que là quand même c’est des conneries, et puis vraiment, là, je passerais pour un con !

Dix minutes de retard, je me tire, ça gave.

- Mr Duchamps ?

- Oui

- Vous partiez ?

- Non, non…

- Bon, très bien, excusez-moi pour mon retard, suivez moi

- Entrez
- Merci
- Asseyez-vous
- Merci

- Ouuui ?

- Heuu…

- Ben…

- Bon, nous en reparlerons, la semaine prochaine ? Même heure ?

- Heu… oui…

- Bien, cela fera 70 euros

- À la semaine prochaine

- Au revoir docteur

 

Bordel de merde, arghhh, quelle douille ! Putain, quand je pense que j’ai rien dit ! Fait chier, quel con ce mec. Ça doit être ça, les Lacaniens.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Ah, les lacaniens, j'en ai bouffé du lacanien, toujours en théorie (parce qu'on nous refilait du lacanien en philo, sous prétexte de comprendre je ne sais plus quel profond penseur français contemporain).Mon seul contact avec un psychanalyste, il y a des années, s'est soldé de la même manière. Vingt minutes de mutisme total à examiner un bout de meuble.Par la suite j'ai préféré me raconter des conneries tout seul dans mon coin, c'était moins cher pour un aussi mauvais résultat.(Je me sens prêt à lancer un comité de lutte contre les lacaniens qui vous laissent vous taire pendant dix secondes pour vous les tarifer au prix du platine).
Répondre
M
Hello Lilith :-)))Ou il (elle)  reste chez lui!D'où viens-je, ou vais-je, qui suis-je, pourquoi?Bonne journée toâ,Je t'embrasse.
Répondre
L
La prochaine fois, faut qu'il le fasse mariner un peu plus longtemps dans la salle d'attente !! Apparemment, c'est là que ça se passe, la psychanalyse...La prochaine fois, le mec, il rentre même pas dans le cabinet du toubib... il laisse les sous sur sa chaise et il se tire !!!!!
Répondre