Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le plumot

Considérations sur l'âme

23 Août 2006 , Rédigé par lilith Publié dans #Psychologie de bistrot...

J’ai le sentiment très fort être entrée par effraction ; si j’étais encore une enfant, ce serait dans un magasin de jouets. Mais je ne suis plus une enfant. Je suis entrée par effraction dans un lieu trop beau, trop doux. Un endroit que je ne croyais exister nulle part si ce n’est dans un rêve. Et encore… je n’en avais même pas rêvé. C’est comme imaginer une invention improbable. Je balaye cette idée ridicule ! Et je reviens à des pensées plus réalistes. Je me suis souvent demandé quelle était ma conception du bonheur ? Je crois qu’elle ressemble au néant. Etre un caillou sur le bord d’une route. Pour moi le bonheur passe par l’absence de réflexion, de pensée. A mon sens l’âme et le bonheur ne font pas bon ménage. Est-ce dire que les gens heureux n’ont pas d’âme ? Ne pas avoir « d’états d’âmes » est-ce ne pas avoir d’âme ? Non ce n’est pas correct ! Je m’exprime mal ! Qu’est-ce que l’âme d’ailleurs ? Une normalité ? Un excédent ? Un manque ?

 

Le mot âme peut désigner deux choses : L’élément spirituel ou principe définissant la vie ou la pensée d’un être vivant, ou les deux à la fois. L’âme peut être pensante (intellect), sensitive, végétative (nutrition, croissance, reproduction) ou sensible. La partie centrale d’un objet. Il provient du mot latin anima qui a donné « animé », « animation », « animal ». Étymologiquement, l’âme est donc le principe qui permet à un être de se mouvoir.

 
Avoir des états d’âmes
Faire quelque chose, la mort dans l'âme
Avoir charge d'âmes
Cette personne est une bonne âme
Avoir de la grandeur d'âme
Je n'ai pas rencontré âme qui vive
La paix de l'âme
Rendre l'âme
Se donner corps et âme
Se tuer l'âme à l'ouvrage
Une ville de plus de dix mille âmes
 
En fait…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
assieds-toi en lotus, laisse défiler tes pensées sans t'y attacher... elles s'arrêteront d'elles-mêmes... ça s'appelle la méditation ! Les Sages disent que c'est le moyen de retrouver la nature de l'esprit...Bises, ma toute-belle !
Répondre
J
Caillou sur le bord de la route, regardant passer tous les malheureux du monde...Le bonheur, c'est quand il ne reste plus rien pour faire souffrir, même un tout petit peu.Partant de là, le bonheur c'est quand il ne reste plus rien.Absence de désirs (contrariés), absence de souvenirs (regrets), absence d'espoirs (inaccessibles)...Le néant, oui....Je crois que je vais me reprendre un peu de chocolat pour me remonter le moral.
Répondre