Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le plumot

Où j'en suis...

10 Mars 2009 , Rédigé par Motdit Publié dans #Chroniques...

Je ne suis pas désespérée, enfin je crois. Je traine mes casseroles comme beaucoup. Bien sûr je n'ai pas eu l'enfance rêvée, mais peut-on dire  pour autant qu'elle a été désastreuse ? Non, je ne pense pas. Et puis de toute façon je m'aperçois, plus le temps passe que j'ai été confronté à des actes presque banals... tant je rencontre autour de moi, à force d'en parler, d'autres qui ont vécu des choses similaires.

Bien sûr, reste la résonnance, l'écho qui rebondi dans la tête, inlassablement. Le pêché originel qui modèle une vie selon des préceptes faussés. Peut-être que si j'avais pu en parler, si on avait pu m'écouter, la plaie aurait été propre et ne m'aurait pas infecté sournoisement.

J'ai perdu, l'innocence d'une enfance que je n'avais même pas fini de consommer. Mes yeux sont devenus trop grand, trop tôt. Des yeux d'adulte dans un corps d'enfant, ça ne va pas ensemble. Pourtant, j'ai trouvé ça bien. Un enfant avec des yeux d'adulte voit tout, entend tout, comprend tout, il s'immisce dans leur vie et aspire à être pris comme tel, on s'extasie devant sa capacité de réflexion, ses remarques judicieuses. Mais il n'a pas droit à l'erreur, on attend de lui beaucoup de courage et de prise de responsabilité. Il se met au centre, aspire aux confidences de ceux qui l'on mis au monde, il sait provoquer les épanchements et se permet même de conseiller... l'enfant oreille... l'enfant boa qui veut être partout, pour n'être jamais seul.

Je ne suis pas désespérée, j'ai passé l'âge. J'ai passé suffisamment de temps sur un divan pour avoir décortiqué, analysé, mon comportement et ma vie. Mais connaître les causes de son mal n'en guérit pas. Cela ne permet même pas de connaître l'ensemble des dégâts collatéraux, les effets secondaires. Chaque année qui passe me permet d'élargir mes fouilles... et d'évaluer les dommages supplémentaires, j'entasse les dossiers, certains sont finalement traités, d'autres sont en attente, et certains attendent encore d'être ouverts.

Quelques uns, dans le désordre...

Le refus d'être de sexe féminin, traité

Le rejet de la sexualité, traite

Le déni de soi, traité

La culpabilité, en cours

La peur d'être abandonnée, en cours

La confiance, en cours

Le pardon, traité

La phobie de la chair et de ses odeurs, traitée

La recherche de la perfection, en cours

....

...Vivre, traité


Dossier poussiéreux qui réapparait (régression ?):

La phobie des sciences exactes.

Avec la matière que je dois enseigner... je me trouve au pied du mur. Je ne sais pas comment je vais m'en sortir.

Il va falloir que je traite un autre gros dossier qui fait le lien entre tous les autres... Accepter de ne pas maîtriser.


Il en a peut-être d'autres mais une chose est sûre je n'ai plus de haine ni de violence. J'ai pardonné.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Belle et juste réflexion. Si je peux me permettre : le dossier "accepter de ne pas tout maîtriser" est tellement central, qu'il peut te réserver la surprise de classer d'autres dossiers connexes.Moi je dis ça, je dis rien...
Répondre
M
<br /> oui oui...<br /> <br /> <br />
J
accepter de ne plus maitriser ou plus simplement accepter de ne plus tt maitriser..accepter de l'aide aussi..accepter d'être en demande..et tu verras que peu de gens refuse de t'aider qd tu viens vers eux avec franchise et honneteté..mais pour cela il va te falloir être humbleconvenir que le non est possible..devant le mur que tu ne pourras pas acheter pas une mise (esthetique et comportementale conforme) le oui sera envisageable.. ..en conclusion je dirais prends le risque du non et tu pourras envisager le oui..je  t'embrasse
Répondre
M
<br /> je t'embrasse aussi<br /> <br /> <br />
P
BravoMaintenant il n'y a plus qu'à espérer en toi !
Répondre
M
<br /> yapuka fokon...<br /> <br /> <br />
A
tu as la force et le courage necessaire pour affronter tes démons, certains n'existent plus..Les autres sont en passe de disparaître.Tu y arriveras, c'est certain ..et oui, nous ne sommes pas parfaits..je suis moi aussi en train d'accepter cet état de fait ..ann..
Répondre
M
<br /> La route est longue, je ne sais pas si j'aurais assez d'essence.<br /> <br /> <br />
G
je sais  pas trop quoi commenter sur ce texte , alors je dirait simplement  , que la vie est belle , fait la paix avec elle ,  elle est ton amie .
Répondre
M
<br /> Oui...<br /> <br /> <br />