Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le plumot

Ce soir c'est décidé...

21 Novembre 2007 , Rédigé par Motdit Publié dans #Nouvelles...glurps

Je regarde la pendule... les secondes tournent autour du centre hypothétique d'une vie... j'attends sagement l'heure de la visite. Oui maintenant je suis sage.

Je suis une loque, je ne vaux plus rien. Mes jambes maigres tremblotes, mes mains ridées et déformées n'ont plus de repos. Je n'entends même plus le tic tac de ce « Big Ben » de pacotille.

Seuls mes yeux survivent et ont gardé leur vivacité. Sur les murs blancs sale des reproductions approximatives de tableaux de maîtres semblent échappés du rayon des boites de chocolats d'un supermarché. J'ai toujours eu horreur du chocolat. Pourtant, je sais... aujourd'hui encore, ils m'en apporteront... du bonheur pour les aides soignantes.
Je rêve...

Oui... Je rêve encore.

Mes souvenirs sont devenus des rêves. Je les cultives avec patience. Un souvenir par jour... je m'interdis d'en faire plus. Alors dès que j'en attrape un, je m'en occupe vraiment. Je reconstitue seconde par seconde, comme cette aiguille que je regarde et qui ne se lasse pas, le moindre recoin de ce moment perdu. Je tourne autour, comme un cinéaste attentif à ses acteurs, j'analyse et visionne ces plans multiples de ma vie passée.

Elle était belle ma vie.

Je l'ai beaucoup aimée ma vie.

Mais je ne l'ai pas assez montré. Je n'ai pas assez dit aux gens que je les aimais. J'allais trop vite pour pouvoir les prendre dans mes bras et les serrer contre moi. Je pensais qu'ils le savaient, qu'ils comprenaient, je me trompais.

Alors de tout cet amour que je n'ai pas su distribuer, alors de tout ces mots que je n'ai pas su prononcer, il ne reste rien.

Que des chocolats que je n'aime pas.

C'est bête... maintenant que je sais tout ça... Je ne peux plus parler

L'heure de la visite approche...

Je fais peur à mes petits enfants.

Mes enfants attendent.

Ils sont pressés que je meure. Pour hériter de ma vie de labeur.

Je ne peux même pas leur dire que je les aime.

Aujourd'hui, je veux les voir, une dernière fois...

Et ce soir, c'est décidé, je meurs...

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
Aimer... J'avais envie de te dire "je t'aime" mais je ne l'ai pas dit... Constat de ce que nous faisons, souvent. Avoir envie de dire, ne pas dire pourtant... Pourquoi ? Ce sont des questions auxquelles je ne répond pas.Tu vois, je suis venue lire ce texte et j'ai pensé à ce qui se passerait, si parfois j'osais.
Répondre
C
Très beau texte et la chute m'a surprise mais finalement ce n'est pas triste.. quand on atteint le troisième âge on se dit que l'on a pas assez prononcé le mot je t'aime.. par peur souvent du ridicule mais maintenant que mon fils est un adulte, l'un et l'autre on se dit que l'on s'aime.. et c'est ça la vie..plein de gros bisouschantal
Répondre
R
Un moment que je n'étais pas venue te visiter, parfois la bétise nous aveugle... Bref moi cet article m'a rappelé une histoire, j'étais allée voir ma meilleure amie à l'hôpital qui avait tenté de se tuer car elle ne supportait plus son anorexie. Je l'ai prise dans mes bras et je lui ai dit : comment as tu pu faire ça ? On t'aime tellement ! Elle s'est reculé ma regardé dans les yeux et m'a répondu : tu ne me l'as jamais dit que tu m'aimes !Depuis je les dis plus souvent ces mots car il est important que les gens qu'on aime les entendent.Bises Motdit.
Répondre
L
Send a Dozen Roses at SeekCodes.com
Répondre
C
Motdit !.....c'est du vrai, ce texte ????J'ai lu et j'ai reçu une grande claque : je n'ai pas l'habitude, moi non plus, de dire aux autres combien je les aime....au contraire....j' ai une certaine pudeur en cela, qui me fait plaisanter toujours et prendre en dérision...et sembler détachée.....ce qui n'est pas.C'est là une grande belle leçon...j'y penserai souvent. Merci....bisous.
Répondre